Un peu d’histoire

1995-1998 : un embryon des 100 tours
L’association Jubilé Automobile, sous la présidence d’Alain Fabre, organise des rallyes pour véhicules historiques. En 1996 une rétrospective du « grand prix de Marseille » est organisée a l’hippodrome Longchamp.
L’année suivante, l ’hippodrome est fermé pour travaux et l’association est en manque d’évènements. Sur une idée de Xavier Ducuing du « sport car club de Provence », la première épreuve des 100 Tours est organisée puis reconduite en 1998. Le départ se fait au Beausset, avec regroupement au circuit Paul Ricard à 14h. Les essais ont lieu jusqu’à 18h et l’épreuve se court de 20h à minuit.

1999, une épreuve sur circuit est née
L’épreuve prend sa vocation d’épreuve de régularité sur circuit et une partie se court toujours de nuit. En Juin 1999, le décès d’Alain Fabre annonce des jours sombres pour l’association.

2000, le trophée nait à Lédenon
Le circuit Paul Ricard devient inaccessible mais les 100 Tours ne vont pas s’arrêter. Pierre Damaz est élu président et crée, avec les membres du bureau, le Trophée Alain Fabre. Le circuit de Lédenon va accueillir l’épreuve qui assoit doucement sa notoriété.

2001, les 100 Tours sont une compétition sportive
Sous l’influence de Pierre Damaz, l’épreuve prend définitivement son caractère sportif et réunit la rigueur nécessaire à la course automobile sur circuit. Pour des raisons de nuisances sonores, la partie nocturne n’est plus autorisée. Pour donner plus d’attrait au trophée Alain Fabre, une deuxième épreuve est organisée sur le circuit de Nogaro.

2002, la liste d’attente
Les 100 Tours sont victime de leur succès : 55 voitures sont au départ de Ledenon et 6 équipages sont sur liste d’attente. Au départ de Nogaro, les 100 Tours deviennent Européens : 4 équipages Espagnols et 2 équipages Belges. Le travail des bénévoles de l’association devient de plus en plus prenant.

2003, un règlement adapté au Circuit
Le règlement est modifié pour mieux s’adapter au circuit : pneumatiques libres, sécurité carburant… On retiendra le clou de l’année : deux équipages ex aequo après 4h de course, malgré un chronométrage électronique au 100e de seconde.

2004-2005 Val de Vienne s’ajoute au Trophée
On recense 242 pilotes participants pour l’année et une troisième épreuve au Val de Vienne est annoncée pour 2005 et sera un succès au dire des participants : 150 voitures et 351 pilotes ont participé au Trophée. On a même vu une 2CV « de course ». Une idée folle circule : retourner au Paul Ricard en 2006.

2006-2007, retour aux sources et tout baigne  !
On en a tous rêvé, nous l’avons fait : les 100 Tours sont retournés sur le Paul RICARD. 41 équipages ont eu le privilège de tourner 12 heures sur ce circuit mythique. Le rendez-vous est pris pour l’année prochaine. L’épreuve est bien rodée. 221 équipages soit 531 pilotes ont participé aux 4 épreuves des 100 Tours en 2007. Le Paul RICARD nous a accueilli pour une épreuve de 8 heures, laissant à tous un grand souvenir.

2008 – 2009, du nouveau, encore !
L’organisation crée les 100 Tours GT sur le Circuit Paul Ricard. C’est un nouveau départ vers les voitures modernes. En VH, l’épreuve de Dijon succède à celle de Lédenon et les pilotes apprécient ce nouveau circuit !